Sauter les pages
Vos préférences ont bien été enregistrées.
Vous pouvez mettre à jour vos préférences de contact à tout moment dans la section Vos préférences de contact de Mon Dyson. Si vous avez un compte Mon Dyson, vous pouvez vous connecter ci-dessous pour gérer toutes vos options de contact (y compris téléphone, SMS & courrier postal).

Celebrating Pride at Dyson

Alors que les célébrations liées à la fierté LGBTQ+ se déroulent dans le monde entier, nous mettons en lumière la communauté LGBTQ+ de Dyson dans un entretien avec les membres du réseau PROUD, dirigé par les employés de Dyson. 

Les employés de Dyson dans notre bureau de Chicago célèbrent le Mois des fiertés.

Les grands esprits ne pensent pas de la même façon. Et il faut des esprits très différents pour rendre les machines Dyson si uniques. Tout au long de l'histoire, les ingénieurs et les scientifiques qui ont adopté des façons de penser différentes et inédites ont réussi à accomplir des avancées décisives dans leur domaine. En fait, la véritable innovation ne vient que de la capacité à réinventer radicalement ce qui a été fait auparavant, en adoptant des points de vue différents et en recherchant de nouvelles façons de résoudre les problèmes.

 

Dans le monde entier les ingénieurs résolvent les problèmes, mais malheureusement aujourd'hui nous sommes confrontés à une grave pénurie d'ingénieurs au niveau mondial. L'incapacité à résoudre ce problème devrait coûter 27 milliards de livres sterling par an à l'économie britannique et risquerait de freiner l'innovation vitale qui pourrait résoudre les difficultés mondiales auxquelles nous sommes confrontés aujourd'hui. Malgré ce besoin urgent de talents en ingénierie, les recherches indiquent que la communauté LGTBQ+ est souvent sous-représentée dans les domaines des sciences, de la technologie, de l'ingénierie et des mathématiques (domaines désignés par l'acronyme STEM en anglais). 28 % des personnes LGBTQ+ ont, à un moment donné, envisagé de quitter leur emploi dans les domaines STEM en raison d'un lieu de travail hostile ou de discriminations à leur égard[1], environ 20% des personnes transgenres ont souvent envisagé de quitter le secteur dans lequel elles travaillent[2] et les étudiants homosexuels et bisexuels ont moins de chances de suivre une carrière universitaire dans le domaine des sciences, de l'ingénierie et des technologies[3].

 

Chez Dyson, nous sommes fiers de célébrer ceux qui pensent différemment, viennent de tous les horizons et sont fidèles à eux-mêmes.

 

Chaque année, les employés de Dyson du monde entier participent et contribuent aux événements de la Fierté dans leurs communautés par le biais de notre réseau interne PROUD. Bien que les marches des Fiertés puissent être différentes cette année, Dyson continue de soutenir la Fierté de Bristol et de Chicago, parmi de nombreux autres événements dans le monde.

 

En ce Mois des fiertés, nous mettons en lumière la communauté LGBTQ+ de Dyson dans un entretien avec certains des membres du réseau mondial PROUD, dirigé par les employés de Dyson : Chris Holgate, Sammantha Harris et Dan Tinsley.

  • Samantha Harris, Dyson employee
  • Sammantha Harris

    Expert senior en réglementation de la conformité et des homologations

    Sammantha travaille chez Dyson depuis bientôt sept ans. Son travail quotidien consiste à déterminer les lois et les règlements qui s'appliquent aux produits Dyson sur les marchés du monde entier, ce qui contribue à la conception de certaines de nos technologies. Elle a travaillé sur toute une série de produits, dont le sèche-cheveux Dyson Supersonic, le styler Dyson Airwrap et, plus récemment, la technologie de détection laser de l'aspirateur sans fil Dyson V15 Detect.

    Sammantha a étudié Ingénierie de conception de produits à l'Université Brunel de Londrès (Royaume-Uni) et elle fait également partie d'un comité international qui veille à ce que les femmes soient incluses dans les règles de sécurité du monde entier. Ce comité étudie notamment la conception des ceintures de sécurité et les règlements relatifs aux essais de collision afin qu’ils tiennent compte du corps et de la physiologie des femmes.

    Quels défis la communauté LGBTQ+ doit-elle relever dans le domaine de l'ingénierie ?

    L'ingénierie peut encore être un endroit difficile à vivre, surtout pour les femmes et encore plus pour les personnes LGBTQ+. Dans certains lieux de travail, il peut encore y avoir une attitude de « club de garçons », et à mon avis, toute initiative visant à s'éloigner de cette culture est un pas dans la bonne direction vers davantage d'inclusion et d'innovation.

    J'ai fait la transition chez Dyson il y a presque cinq ans maintenant. Avant de faire son coming out, on ne sait jamais comment ça va se passer, et à l'époque, il n'y avait pas de lignes directrices internes à suivre. Sur la base de ma propre expérience, j'ai travaillé avec l'équipe des RH de Dyson pendant près d'un an pour déterminer exactement comment procéder et comment modifier tous les systèmes pour soutenir les personnes en transition chez Dyson. Nous disposons aujourd'hui de politiques et de lignes directrices internes efficaces pour soutenir les personnes en transition et nous continuons à les perfectionner. 

« L'ingénierie peut encore être un endroit difficile à vivre, surtout pour les femmes et encore plus pour les personnes LGBTQ+… mais c’est un environnement bien meilleur aujourd'hui pour la communauté LGBTQ+ qu'il y a seulement dix ans. »

Expert senior en réglementation de la conformité et des homologations

Qu'est-ce qui vous a donné envie de devenir ingénieure ?

Enfant, à la maison j’étais souvent en train de bricoler et à l'école mes professeures de sciences et de mathématiques étaient des modèles féminins formidables. Cependant, je pense que à l’époque j'ai eu beaucoup plus d'opportunités de devenir ingénieure en étant un garçon que si j'avais grandi en étant considérée une fille. J'ai l'impression d'avoir eu plus de liberté dans la mesure où mes camarades de classe ne me reprochaient pas autant mes intérêts en informatique ou dans les domaines techniques.

Qu'est-ce qui vous inspire dans l'ingénierie et dans la résolution de problèmes ?

Savoir qu'il existe toujours une solution à un problème est extrêmement motivant. Il se peut que vous ne la trouviez pas au début ou même après plusieurs tentatives, mais souvent quelque chose de génial émerge ou bien vous revenez en arrière et vous devez étudier la question sous un angle complètement différent. En tant qu'ingénieur(e), vous ne devez pas avoir peur d'échouer quelques fois, du moment que vous apprenez de ces échecs.

Qu'est-ce qui vous a poussé à entrer dans le Réseau des employés LGBTQ+ de Dyson et à participer à sa gestion ? Quelles sont les initiatives auxquelles vous avez contribué ?

En fait, je me suis lancée là-dedans par hasard ! J'ai commencé à organiser des tables rondes et des événements en 2018 et j'ai vraiment adoré ! J'aide maintenant officiellement à diriger le réseau mondial depuis le début de 2019.

Je me suis principalement occupée des campagnes de sensibilisation, de l'identité visuelle et des politiques du réseau, ce qui a constitué un excellent moyen d'expression créative parallèlement à mon travail quotidien. J'ai également été chargée de co-développer la politique actuelle en matière d'identité et d'expression de genre, qui a été lancée en même temps que la Journée internationale de visibilité transgenre de l'année dernière, afin que toute personne en transition dispose d'un cadre de référence et des lignes directrices pour elle et son responsable.

Que diriez-vous aux jeunes de la communauté LGBTQ+ qui envisagent une carrière dans l'ingénierie ?

Malheureusement au Royaume-Uni une statistique assez choquante indique qu'un employeur sur trois n'envisagerait pas d'embaucher un candidat transgenre et, plus précisément, que seulement 25% des entreprises d'ingénierie seraient favorables à cette idée. Mais le secteur de l'ingénierie est un environnement bien meilleur aujourd'hui pour la communauté LGBTQ+ qu'il y a seulement dix ans. Les entreprises commencent vraiment à comprendre qu'elles ont besoin de talents diversifiés pour pouvoir concevoir et développer des produits plus performants et proposer de meilleures solutions. J'ai vu des progrès par rapport à l'idée reçue d'une approche unique et uniforme que nous avions l'habitude de constater et il y a aussi beaucoup plus d'organisations d'ingénieurs LGBTQ+, comme InterEngineering, qui soutiennent les ingénieur(e)s LGBTQ+.

  • Chris Holgate

    Ingénieur mécanique senior chez Dyson sur la catégorie Traitement des sols

     

    Chris est un ingénieur mécanique senior responsable d'une série de solutions de conception mécanique et thermodynamique développées au fil des années pour les appareils d'entretien des sols chez Dyson. Il a supervisé le test et la validation de la conception unique des roues pivotantes à 360 degrés de l'aspirateur sans fil Dyson Omni-glide et il a développé de nouvelles méthodes de test pour intégrer les capacités de nettoyage omnidirectionnelles de la brosse de l'aspirateur.

    Chris a rejoint Dyson en 2013 en tant qu'ingénieur diplômé en conception aérospatiale de l'Université de l'Ouest de l'Angleterre, située à Bristol (Royaume-Uni), après avoir terminé un stage chez Rolls-Royce sur le turboréacteur EJ200 de l'Eurofighter Typhoon.

  • Chris Holgate, Dyson employee
  • « Je peux très honnêtement dire que le moment n'a jamais été aussi propice à l'intégration des personnes LGBTQ+ dans le domaine de l'ingénierie. »

    Explique Chris Holgate, Ingénieur mécanique senior chez Dyson sur la catégorie Traitement des sols

    Chris est co-fondateur du réseau PROUD de Dyson. À la maison, pendant son temps libre, il se sert de son imprimante 3D pour concevoir des gadgets et des robots.

    Qu'est-ce qui vous inspire dans l'ingénierie et dans la résolution de problèmes ?

    Comme la plupart des ingénieur(e)s, je cherche à améliorer le monde d'une manière ou d'une autre, aussi minime soit-elle. Savoir que j'ai peut-être aidé quelqu'un quelque part à rendre sa maison un peu plus propre et apporté un peu de joie dans sa vie est très motivant !

    Depuis mon plus jeune âge, j'ai toujours aimé démonter des objets pour voir comment ils fonctionnent, les améliorer et ensuite les remonter. J'ai toujours su que je voulais devenir ingénieur : le plus difficile était de choisir quel domaine de l'ingénierie. J'ai toujours aimé la science-fiction et j'ai fini par faire des études dans l'aérospatiale, mais j'ai maintenant la possibilité de travailler sur des technologies qui ont un impact sur la vie quotidienne des gens.

    Quels sont les défis auxquels la communauté LGBTQ+ est confrontée dans l'ingénierie et/ou sur le lieu de travail ? / Quels sont les défis auxquels vous avez été confronté en tant que membre de la communauté LGBTQ+ ?

    Il est bien connu que l'industrie de l'ingénierie est dominée par les hommes, ce qui peut entraîner des points de vue « traditionnels » ancrés sur la masculinité et parfois même une aversion pour tout ce qui diffère de cette norme. Dans ce secteur cela présente des défis considérables autant pour les femmes que pour les personnes LGBTQ+ car elles ressentent souvent le besoin de s'adapter à cette culture masculine, ce qui les amène à supprimer leur personnalité naturelle : une situation qui, par conséquent, nuit à leur moral, leur productivité et leur créativité. Cependant, d'après mon expérience personnelle, de nombreux ingénieurs ont tendance à être des personnes très ouvertes d'esprit qui acceptent souvent les changements et de nouvelles façons de penser : cela a certainement été mon expérience chez Dyson.

     

    Qu'est-ce qui vous a poussé à co-fonder le réseau des employés LGBTQ+ de Dyson ? Quelles sont les initiatives auxquelles vous avez contribué ?

    Il y a environ six ans, je me suis assis avec un collègue pour prendre un café et nous nous sommes rendu compte qu'il n'existait pas de réseau de soutien LGBTQ+ chez Dyson. Nous avons donc décidé d'en créer un à partir de zéro ! Ces dernières années, nous avons assisté à un énorme changement culturel, à la fois dans le monde et au sein de Dyson, ce qui a contribué à mettre le réseau mondial PROUD au centre des efforts de diversité et d'inclusion. Au fil des ans, nous avons contribué à la création de nouvelles politiques et à la mise en place de formations sur les préjugés inconscients, tout en essayant de promouvoir Dyson en tant qu'entreprise favorisant l'égalité des chances.

     

    Que diriez-vous aux jeunes de la communauté LGBTQ+ qui envisagent une carrière dans l'ingénierie ?

    Même pendant les quelques années que j'ai passées dans l'ingénierie, j'ai été témoin de changements extrêmement positifs dans les attitudes à l'égard de la diversité et de l'inclusion. Il existe un énorme soutien national et international pour les personnes LGBTQ+ dans le domaine de l'ingénierie et même si la plupart de mes expériences n'ont eu lieu que chez Dyson, je peux très honnêtement dire que le moment n'a jamais été aussi propice à l'intégration des personnes LGBTQ+ dans le domaine de l'ingénierie.

  • Dan Tinsley, Dyson employee
  • Dan Tinsley

    Responsable de la cyberdéfense au niveau mondial chez Dyson  

     

    Dan travaille chez Dyson depuis 18 mois et dirige l'équipe Global Cyber Fusion de Dyson qui a pour mission de protéger l'écosystème numérique de Dyson et d'assurer la cyber-résilience de l'entreprise. L'équipe de défense est impliquée dans tous les produits et toutes les technologies de Dyson, allant de la protection des technologies connectées jusqu'à la surveillance des plateformes numériques.

    Dan a commencé sa carrière en travaillant dans le domaine de l'ingénierie des réseaux avant même que le concept de cybersécurité ne devienne courant. Il a été inspiré à poursuivre une carrière dans l'ingénierie et la cyberdéfense parce qu'au fond, l'ingénierie consiste à trouver des solutions aux problèmes et la sécurité à garantir la confiance dans cette solution. La combinaison de ces deux concepts permet aux équipes de travailler ensemble pour créer des produits cyber-résilients.

    Avant de rentrer chez Dyson, Dan a partagé sa carrière entre le secteur bancaire international et la lutte contre la cybercriminalité. En dehors du travail, il est passionné de randonnée, de batterie et de jiu-jitsu brésilien.

    Qu'est-ce qui vous inspire dans l'ingénierie et dans la résolution de problèmes ?

    Les utilisateurs s'attendent à ce que leur vie privée soit préservée du moment que nos vies se fondent entre le monde physique et le monde numérique. En tant que spécialistes de la technologie et ingénieurs, nous devons gagner cette confiance en concevant des solutions sécurisées qui permettent de garantir une facilité d'utilisation et une protection claire et transparente pour nos utilisateurs du monde entier.

“La liberté d'expression et d'être fidèle à soi-même permet aux idées étonnantes de se développer et à la créativité de s'épanouir. Sans cela, nous imposons des limites artificielles à notre propre excellence.”

Responsable de la cyberdéfense au niveau mondial chez Dyson

Quels sont les défis auxquels la communauté LGBTQ+ est confrontée dans l'ingénierie et sur le lieu de travail ?

En tant que responsable au niveau mondial, je suis déterminé à créer un environnement inclusif pour les communautés LGBTQ+ et neurodiverses, car je suis moi-même dyslexique. Je crois passionnément que pour constituer des équipes de très haut niveau, la diversité doit être au cœur de nos pratiques en sachant qu'il est crucial de remettre en question les préjugés inconscients qui peuvent restreindre les possibilités de carrière des personnes appartenant à des groupes minoritaires. La liberté d'expression et d'être fidèle à soi-même permet aux idées étonnantes de se développer et à la créativité de s'épanouir. Sans cela, nous imposons des limites artificielles à notre propre excellence, ce dont j'ai fait personnellement l'expérience.

Qu'est-ce qui vous a poussé à faire partie du réseau des employés LGBTQ+ chez Dyson ? Quelles sont les initiatives auxquelles vous avez contribué ou auxquelles vous avez participé ?

À la tête de l'équipe internationale de cyberdéfense depuis l'Asie, je cherche à rapprocher nos communautés LGBTQ+ et à aider les membres de notre équipe à s'exprimer de manière authentique sur le lieu de travail.

Que diriez-vous aux jeunes de la communauté LGBTQ+ qui envisagent une carrière dans l'ingénierie ou la technologie ?

Allez-y ! Dans le monde entier, les personnes LGBTQ+ sont souvent peu représentées dans les domaines de l'ingénierie et de la technologie, tant pour des raisons personnelles que sociales. Pour faire face aux divers défis auxquels nous sommes confrontés dans la création d'un écosystème numérique sécurisé, nous avons besoin de personnes de tous horizons pour exercer une influence positive sur l'avenir de l'ingénierie et de la technologie.

Contact Presse

Email: fr.communication@dyson.com

Dyson Newsroom

Les actualités Dyson