Sauter les pages
Vos préférences ont bien été enregistrées.
Vous pouvez mettre à jour vos préférences de contact à tout moment dans la section Vos préférences de contact de Mon Dyson. Si vous avez un compte Mon Dyson, vous pouvez vous connecter ci-dessous pour gérer toutes vos options de contact (y compris téléphone, SMS & courrier postal).

Etude annuelle Dyson : Quels sont les nouveaux comportements de nettoyage ?

 

Chez Dyson, nous aimons comprendre réellement un problème avant de développer une solution. La poussière domestique est l’un de ces problèmes. Elle est présente dans tous les foyers du monde, mais on y pense rarement.

L’étude annuelle Dyson sur la poussière examine les habitudes et les comportements en matière de nettoyage, ainsi que nos connaissances par rapport à la poussière domestique et l’impact potentiel qu’elle peut avoir sur notre santé et notre bien-être.

 

Femme nettoyant le sol avec un aspirateur Dyson

La pandémie de COVID-19 a entraîné des changements dans nos habitudes de nettoyage, car les préoccupations en matière de santé, de propreté et d'hygiène ont fortement augmenté. Cette période a également été marquée par une forte augmentation du nombre d’animaux de compagnie, les personnes passant plus de temps à la maison. Aujourd’hui, 57 % des ménages dans le monde possèdent un animal de compagnie1. Rien qu’en France, près d’un français sur deux a indiqué avoir un chien ou un chat (52%)2.

L'étude³, menée auprès de 12.309 personnes dans 11 pays du monde entier, a révélé que 94 % des français nettoient autant, voire plus, que l'année dernière, pour s'assurer que leur maison reste un endroit propre et sain.  

 

  •  

     

    Dyson V15 Detect laser light showing up dust
  • « Il est préoccupant de savoir que certaines personnes ne nettoient que lorsqu’ils repèrent de la poussière visible sur le sol, car de nombreuses particules de poussière sont de taille microscopique », explique Monika Stuczen, chercheuse en microbiologie chez Dyson. « Concrètement, au moment où l’on repère de la poussière visible dans notre maison, il est fort probable qu’il y ait des acariens dans notre logement. »

    Cette étude a également exploré les zones de la maison que nous nettoyons. Si la plupart des personnes passent régulièrement l'aspirateur sur leur sol, d'autres endroits sont souvent négligés. Seulement 35 % des français passent l’aspirateur sur leur matelas, alors que nous passons un tiers de notre vie au lit, et seulement 8 % aspirent leurs rideaux, souvent exposés à la poussière et à d’autres particules extérieures qui peuvent y rester accrochées.

La poussière est extrêmement légère et les moindres gestes, qu’il s’agisse de s’asseoir sur le canapé ou d’allumer la climatisation, peuvent l’agiter et la rendre volatile avant qu’elle ne se dépose sur d’autres surfaces de la maison. Il est important de passer l’aspirateur dans les différentes zones de la maison, et pas seulement sur le sol, afin d’éliminer le maximum de poussière de son logement. 

  • Les animaux domestiques à la maison

    Compte tenu du nombre croissant d’animaux domestiques dans nos foyers, le champ d’application de l’étude mondiale sur la poussière menée par Dyson a été élargi afin de comprendre le degré de sensibilisation des personnes à la corrélation entre les animaux domestiques et la poussière domestique. Ce lien de corrélation s'est avéré faible. 

    • poils de chien sur les tapis et le canapé

Sept propriétaires d’animaux sur dix ignorent que le pollen peut se trouver sur leurs animaux, tandis que 1 propriétaire sur 5 ignorent le fait que les virus et les excréments d’acariens peuvent se trouver sur leurs animaux. 

« Beaucoup de personnes pensent que les poils d’animaux sont le problème principal, car il s’agit du problème le plus visible », explique Monika. « Les personnes ne savent souvent pas que d’autres particules peuvent être présentes sur leurs animaux de compagnie, car ces particules ont tendance à être de taille microscopique. » 

On a souvent tendance à penser que les poils sont le principal déclencheur de réactions allergiques liées aux animaux4. Toutefois, certaines allergies sont déclenchées par les allergènes présents dans les squames de nos animaux. Alors que 31% des propriétaires d’animaux de compagnie toilettent leur animal à la maison au moins une fois par semaine, 3 sur 4 ne le font qu'avec une brosse ou un peigne. Cela réduit certes la quantité de poils d’animaux qu’ils perdent dans la maison, mais des particules microscopiques restent sur leurs animaux et peuvent potentiellement se disperser dans la maison. 

 

Qu’est-ce que les squames d’animaux domestiques ?

 

 

  • Pet skin dead cells
  • Les squames d'animaux domestiques sont des particules de peau minuscules et microscopiques excrétées par les animaux à poils ou à plumes. Tout comme la poussière, les squames s'accumulent dans les tissus d'ameublement tels que les tapis, les matelas et les oreillers et constituent une source de nourriture pour les acariens. 

Nettoyons-nous les bons endroits ?

Nous avons constaté ces dernières années des changements positifs dans les habitudes de nettoyage des personnes. De plus en plus de personnes passent l'aspirateur dans les endroits les plus souvent oubliés, comme les matelas et les canapés. Toutefois, 65 % des propriétaires ne passent pas l’aspirateur sur leur matelas. 

 

Chez Dyson, nos recherches nous montrent que la meilleure façon de lutter contre les allergènes de la poussière est de les éliminer complètement de la maison. L’étude Dyson révèle que les français pensent que les aspirateurs sont les appareils les plus efficaces pour éliminer la poussière de la maison. Il est d’ailleurs l’outil de nettoyage préféré pour 86% d’entre eux. « Utiliser la serpillère pour nettoyer les surfaces c’est bien, mais l’ordre dans lequel on utilise les outils de nettoyage est très important. En humidifiant la poussière sur les sols, même la poussière fine invisible à l’œil nu, vous risquez de créer un habitat plus favorable à la prolifération des acariens et des moisissures », explique Monika. « La poussière est plus efficacement éliminée avec un aspirateur avant de passer la serpillière. Même dans ce cas, il est important d’utiliser un aspirateur doté d’une technologie de filtration et d’étanchéité efficace pour s’assurer que ce que vous aspirez soit capturé et non pas rejeté dans la maison. »

 

 

  • aspirateur V15 aspirant les miettes sur le parquet et la moquette

C’est pour cette raison que chez Dyson, nous étudions la poussière depuis près de 20 ans : ce n’est qu’en comprenant la matrice complexe de la poussière domestique que nous pouvons faire en sorte que nos aspirateurs soient en mesure de faire face aux conditions auxquelles ils sont confrontés dans nos maisons. Nos ingénieurs passent beaucoup de temps à développer nos filtres et nos systèmes d'étanchéité pour s'assurer que non seulement la poussière visible soit capturée, mais aussi celle qui est invisible à l'œil nu. Nous voulons également nous assurer que l'air expulsé par l'aspirateur soit propre afin que votre maison reste propre et hygiénique

« Nous espérons que cette recherche vous invitera à réfléchir sur la poussière de vos maisons », explique Monika. « Ce n’est pas parce que quelque chose est invisible qu’il ne faut pas y penser. Les particules de poussière microscopiques telles que les squames d’animaux et les allergènes d’acariens ont un très fort impact sur votre santé et votre bien-être. »



[1] www.petfoodindustry.com

[2] 12,309 respondents across 11 countries: US, Australia, Japan, China, South Korea, France, Britain, Germany, Spain, Italy, and Turkey. Fieldwork conducted from 15th to 24th November 2021. Data has been weighted at a ‘Global’ level to be representative of different population sizes. 

Contact Presse

Emmanuelle Closet : emmanuelle.closet@dyson.com

Dyson Newsroom

Les actualités Dyson