Sauter les pages
Vos préférences ont bien été enregistrées.
Vous pouvez mettre à jour vos préférences de contact à tout moment dans la section Vos préférences de contact de Mon Dyson. Si vous avez un compte Mon Dyson, vous pouvez vous connecter ci-dessous pour gérer toutes vos options de contact (y compris téléphone, SMS & courrier postal).

Une étude Dyson révèle un changement des habitudes de ménage depuis le Covid-19 – mais pour beaucoup la poussière est un sujet encore flou

Nous visitons les coulisses des installations ultra-secrètes de Dyson consacrées à la science de la poussière et nous nous entretenons avec des experts internes pour en savoir plus.

    • L'étude internationale Dyson sur la poussière

      Téléchargez et découvrez le rapport de l'Étude internationale sur la poussière menée par Dyson en 2020, pour découvrir à quel point les habitudes de ménage ont changé partout dans le monde.

  • À une époque où nos maisons et notre hygiène n'ont jamais été aussi importantes, il n'est pas surprenant que six personnes sur dix dans le monde nettoient plus fréquemment. Depuis le début de la pandémie de Covid-19, le nettoyage est devenu une priorité.

    Cependant, comprendre exactement pourquoi nous nettoyons et ce que contient la poussière domestique n'est pas quelque chose à quoi beaucoup d'entre nous pensent. Une étude internationale récemment menée par Dyson sur la poussière a permis d’examiner nos habitudes et comportements de nettoyage tout en évaluant notre compréhension de la poussière domestique et de l'impact qu'elle peut avoir sur notre santé et notre bien-être. Celle-ci a révélé que même si 76 % d'entre nous sont « extrêmement inquiets » de la poussière dans nos maisons, très peu d’entre eux savent vraiment ce qu'elle contient.

    C’est pourquoi, nous avons demandé aux ingénieurs et aux experts en science de la poussière des centres Dyson de R&D situés à Malmesbury, au Royaume-Uni, d'examiner ce que contient notre poussière domestique, pourquoi nous devrions nous en préoccuper et ce que nous pouvons faire à ce sujet.

  • Dust research examines a sample.
  • De quoi s'agit-il ?

    La poussière est une substance présente dans tous les foyers du monde, mais combien d'entre nous y pensent vraiment ? Regardez autour de vous dans la pièce où vous vous trouvez, il est probable que vous trouviez de la poussière visible. Si vous n'en trouvez pas c'est parce que la plupart de la poussière dans nos maisons est invisible à l'œil nu. Du coup, elle peut contenir des particules qui peuvent potentiellement avoir un impact sur notre bien-être.

    Dennis Mathews, chercheur en microbiologie chez Dyson, est l'un des scientifiques chargés d'analyser les centaines de kilogrammes de poussière domestique collectée par Dyson chaque année, afin de mieux comprendre ce qui se trouve dans la poussière de nos maisons.

  • « Il est essentiel que les gens connaissent la poussière domestique - même celle qu'ils ne peuvent pas voir - et de savoir la meilleure façon de l'éliminer de leur maison, » explique-t-il. « Si les gens étaient plus conscients de ce qu'il y a dans la poussière et de la façon dont elle prolifère, ils sauraient peut-être de quelle façon concentrer leur temps et leur attention lorsqu'ils nettoient leur maison. Tout cela dans le but de favoriser leur bien-être. »

    « Lorsque nous analysons des échantillons de poussière dans nos laboratoires, c'est presque comme si nous étions des détectives de médecine légale, » explique M. Mathews, qui s'exprime depuis le Dyson's Household Dust Lab, le laboratoire consacré à la poussière domestique.

  • Qu'est-ce que la poussière ?

    La poussière domestique est une matrice complexe de composants qui peuvent inclure des cellules cutanées mortes, des cheveux, des acariens, des déjections d'acariens, des bactéries, des virus, des moisissures, de petits insectes et d'autres fibres et particules. Beaucoup de ces particules ne sont visibles qu'au microscope et peuvent avoir un impact sur notre bien-être.

  • Dust particle.

    A microscopic rubber particle found in a dust sample that measures roughly the width of a human hair.

  • « Nous pouvons souvent déterminer si quelqu'un vit près de la mer parce que nous pouvons observer certains sels et minéraux dans sa poussière domestique. S'il y a un certain type d'arbre dans votre voisinage, nous pourrons peut-être déterminer l'espèce en fonction du type de pollen présent dans votre maison. Dans les villes, ou dans les maisons proches des routes, nous trouvons souvent des particules synthétiques comme des bouts de pneus en caoutchouc et des micro-plastiques ».

    Dennis montre les résultats du microscope sur un écran dans le laboratoire, mettant en évidence une particule noire qui ressemble plus à un morceau de charbon qu'à quelque chose que l'on s'attendrait à trouver dans la poussière. « Ces particules de caoutchouc sont si petites qu'elles peuvent potentiellement être inhalées, » explique-t-il.

    Mais les micro-plastiques ne sont qu’une partie visible de ce que l’on peut trouver.

    En plus des particules provenant de l'extérieur de nos maisons, ce que nous trouvons à l'intérieur peut avoir un impact important dans la poussière domestique.

    Notre peau est l'un des principaux facteurs d'influence de la poussière dans nos maisons. Une personne perd en moyenne environ deux à trois grammes de peau par jour et encore plus pendant la nuit. « Cela correspond à peu près au poids d'un paquet de chips en une semaine » explique M. Mathews.

  • Que sont les acariens ?

    Les acariens sont des arachnides microscopiques qui vivent sur terre depuis des millions d'années. Lorsque les humains se sont installés dans des maisons, les acariens ont fait la même chose. Ils ne sont pas nocifs pour l'homme, mais leurs déjections contiennent des protéines qui déclenchent des allergies et peuvent avoir un impact sur notre bien-être.

  • Skin flake particle.

    Skin is one of the main constituents of household dust and forms the diet of house dust mites.

La quantité de peau qui se dépose dans une habitation est importante, car c'est ce dont se nourrissent les acariens. Il peut y avoir des millions d'acariens dans votre environnement intérieur et bien que les acariens eux-mêmes ne soient pas nocifs, les protéines trouvées dans leurs excréments sont considérées comme les plus importants inducteurs de maladies allergiques dans le monde.

On estime qu'entre 65 et 130 millions de personnes dans le monde souffrent d'une allergie aux déjections des acariens et des études indiquent que le fait d’être davantage à la maison pendant la pandémie a accentué les symptômes des personnes allergiques. Les tests positifs d’allergies relatives aux acariens sont également extrêmement fréquents chez les personnes souffrant d'asthme, de types de dermatites et d'infections fréquentes des sinus. Des études suggèrent que l'exposition à des niveaux élevés d'acariens, en particulier à un âge précoce, augmente le risque de développer une allergie aux acariens et de l'asthme.

Bien que passer l'aspirateur fréquemment soit un bon moyen de réduire la quantité de poussière dans la maison et de minimiser l'impact négatif sur notre corps, il est clair, en parlant avec M. Mathews, que savoir où passer l'aspirateur ne constitue que la moitié de cette bataille.

Les acariens prolifèrent dans des conditions chaudes, sombres et humides. Des endroits comme nos lits et nos canapés peuvent donc être des lieux de reproduction parfaits pour les acariens, qui se multiplient de façon exponentielle pendant la saison des acariens. Les microbiologistes Dyson recommandent de réduire au minimum le nombre d'acariens dans votre maison en aspirant les pellicules de peau pour les affamer, en réduisant le taux d'humidité et en maintenant une température fraîche dans votre maison.

Mais il y a une vie microscopique dans notre poussière qui est encore plus imperceptible que les acariens. Les bactéries et les virus sont présents partout, y compris dans la poussière domestique. Il est alarmant de constater qu'un participant sur cinq à l'étude internationale sur la poussière menée par Dyson a admis être surpris de découvrir que des virus pouvaient être présents dans la poussière de leur maison.

 

    • Dust mites.

Mais il y a une vie microscopique dans notre poussière qui est encore plus imperceptible que les acariens. Les bactéries et les virus sont présents partout, y compris dans la poussière domestique. Il est alarmant de constater qu'un participant sur cinq à l'étude internationale sur la poussière menée par Dyson a admis être surpris de découvrir que des virus pouvaient être présents dans la poussière de leur maison.

« La poussière est en fait un mélange microscopique de tout ce que nous faisons dans notre vie, » explique M. Mathews. « Et une grande partie de cela ne se reflète pas dans la poussière synthétique qui est souvent analysée et testée conformément aux normes de l'industrie. Chez Dyson, nous effectuons des tests avec de la poussière réelle, ce qui garantit que nos aspirateurs fonctionneront de manière optimale dans les maisons de nos propriétaires - et pas seulement dans un laboratoire. »

  • An engineer reviews carpets.

    From daily cleaning to dealing with entrenched dirt and stains, Dyson engineers James McCrea and Dr Calum Robertson share their top tips on how to keep your carpet clean.

  • Dust mite.

    We spend roughly a third of our lives in our beds, but studies show that hardly any of us regularly prioritise our mattresses as part of our cleaning regimens. Dyson engineers share top tips on how to keep your mattress clean – and tackle the microscopic life lurking beneath the sheets.

  • Engineers working on a vacuum.
  • Que pouvons-nous faire à ce sujet ?

    Pour en savoir plus, nous avons visité la Dyson Pick Up Chamber - la Chambre de Ramassage Dyson - pour examiner les solutions contre la poussière domestique.

    « Quand on a travaillé avec de différents types de planchers et de poussière aussi longtemps que moi, on ne regarde pas les tapis de la même façon, » explique Tom McVey, responsable technique de la Dyson Pick Up Chamber. « Les allergènes invisibles et les particules de poussière peuvent rester cachés profondément dans les fibres des tapis, en particulier dans les zones où nous risquons de piétiner les particules de l'extérieur ».

  • Le rôle de Tom est de comprendre la meilleure façon d’éliminer ou de ramasser la poussière des surfaces dans la maison. Dans cette Chambre de ramassage, on teste des tapis et des types de sol de maisons du monde entier pour déterminer comment concevoir des brosses plus propres permettant d'éliminer au mieux la poussière. L'équipe teste des kilomètres de moquette chaque jour, pour découvrir comment améliorer le design et les performances de l'aspirateur.

    « Une bonne règle de base à la maison est de passer l'aspirateur dans les endroits très fréquentés deux fois par semaine et dans les autres endroits au moins une fois par semaine, en accordant une attention toute particulière aux tapis et aux moquettes, » explique M. McVey.

    « Mais ne considérez pas seulement les surfaces de sol comme des zones à forte circulation, » prévient-il, en montrant un banc d'essai utilisé pour simuler la poussière trouvée dans un matelas. « Les endroits où nous passons le plus de temps mais que nous nettoyons le moins sont susceptibles d'être des sujets de préoccupation. Donc, assurez-vous de ne pas négliger d'aspirer les canapés, les matelas et les paniers des animaux domestiques où on perd des grammes et des grammes de pellicules et crée des environnements propices pour les acariens, les moisissures et les bactéries qui sont plus susceptibles de se développer. »

    Toutes les recherches Dyson sur la poussière domestique montrent que l'aspiration est l'un des moyens les plus efficaces de l'éliminer. L'étude internationale Dyson sur la poussière révèle que les aspirateurs sont considérés comme l'outil numéro un pour l'élimination de la poussière dans le monde. Non seulement les aspirateurs éliminent la poussière que l'on peut voir, mais contrairement aux balais ou aux serpillères, ils réduisent également la quantité de poussière invisible sur les surfaces.

    Que dois-je savoir d’un aspirateur ?

    Pour en savoir plus sur la manière d'éliminer la poussière de manière efficace, nous nous adressons à Jonathan McGaughey, ingénieur en Systèmes de séparation, qui est chargé de concevoir les mécanismes de filtration de nombreux aspirateurs Dyson.

    « Les filtres dans un aspirateur sont très importants et pourtant on les néglige souvent, » explique M. McGaughey. « Une fois que vous avez ramassé la poussière et la saleté du sol, vous voulez être sûr que tout cela reste dans l’appareil et ne soit pas rejeté dans l'air de votre pièce - ou pire encore, dans votre visage lorsque vous passez l'aspirateur. »

    La filtration est la base des aspirateurs Dyson. Le premier appareil de James Dyson, le DC01, a été conçu avec un système de filtration cyclonique révolutionnaire qui séparait la saleté, la poussière et les débris du flux d'air. Au cours des 30 dernières années, les mécanismes de filtration Dyson sont devenus plus avancés et plus résistants pour faire en sorte que les aspirateurs Dyson puissent capturer 99,97 % des particules aussi petites que 0,3 micron, soit la taille de certaines bactéries et de certains virus.

  • Engineers working on a vacuum.
  • Concevoir un aspirateur qui capture et filtre correctement les allergènes invisibles est un exercice d'équilibre délicat, explique M. McGaughey. « Et il y a quelques éléments clés à prendre en compte lors du choix d'un aspirateur pour éliminer la poussière de votre maison. »

    1. Puissance d'aspiration : Les watts d'air sont essentiels pour capturer la plus grande partie de la poussière visible et invisible des surfaces. Les aspirateurs Dyson sont équipés d'un moteur Hyperdymium™, qui augmente efficacement la puissance d'aspiration.

    2. Filtration : Il est essentiel de disposer de plusieurs étages de filtration et de joints robustes afin d'éliminer les éléments microscopiques de la poussière. Même les meilleurs filtres du monde seront inefficaces si vous n'avez pas de joints autour des filtres pour empêcher l'air de sortir de votre appareil.

Contact Presse

Dyson Newsroom

Les dernière nouvelles concernant Dyson