Sauter les pages
Vos préférences ont bien été enregistrées.
Vous pouvez mettre à jour vos préférences de contact à tout moment dans la section Vos préférences de contact de Mon Dyson. Si vous avez un compte Mon Dyson, vous pouvez vous connecter ci-dessous pour gérer toutes vos options de contact (y compris téléphone, SMS & courrier postal).

Qu'est-ce que le CADR ? Et d'autres questions les méthodes de test des purificateurs d’air

Les purificateurs se déclinent en plusieurs formes et tailles, allant des purificateurs personnels ou portables aux purificateurs pour des pièces entières. Même à l'intérieur de ces catégories, il existe des variations importantes - en termes de prix, de performance, de design. Mais comment bien choisir le meilleur purificateur pour votre maison ?

Dyson purifier in house

J'ai trouvé le terme CADR sur de nombreux purificateurs différents. Qu'est-ce que le CADR ?

CADR signifie Clean Air Delivery Rate (Taux de distribution de l'air pur). Il s'agit de l’indicateur issu d’anciennes méthodes de test datant des années 1980.

L’indicateur CADR mesure le volume d'air propre qu'un purificateur peut fournir dans un laps de temps précis – en fin de compte il s'agit d'une mesure de la vitesse. Il mesure la quantité d'air filtré traversant un purificateur – mais à notre avis il ne devrait pas s'agir d'une mesure autonome pour évaluer la performance complète des purificateurs intelligents modernes.

Comment fonctionne ce test ?

Les différentes normes d'essai à travers le monde permettant de générer un indicateur CADR suivent des conditions similaires quant à la manière dont le test se déroule et à la chambre dans laquelle il devrait avoir lieu.

 

La chambre de test est petite puisqu’elle mesure entre 28m3 et 30m3, en fonction de la méthode. Il s'agit d'une chambre climatisée, avec des murs, un sol et un plafond solides. Le purificateur est situé au centre de la pièce. Des particules polluantes sont injectées depuis l'extérieur à travers une ouverture. Un seul capteur est installé dans un côté de la pièce pour mesurer le nombre de particules. Cette chambre intègre également deux ventilateurs - un mural et un de plafond - pour faciliter la circulation de l'air. Chez Dyson, nous estimons que cette méthode de test ne se base pas sur un espace représentatif capable de mesurer la performance d'un purificateur dans des maisons modernes.

Avant le début du test, le purificateur est placé au centre de la pièce et est mis en marche manuellement (en mode maximum). Les ventilateurs muraux et de plafond sont alors activés. Une quantité contrôlée de polluants est introduite dans la pièce et les ventilateurs mélangent et homogénéisent la concentration de polluants. Dans un premier temps, le ventilateur situé au plafond est éteint tandis que le ventilateur de circulation reste en marche pendant toute la durée du test. Le test est effectué avec de la poussière, du pollen et de la fumée de tabac et dure 20 minutes à chaque fois.

Test de purificateur Dyson

Comment le CADR est-il calculé ?

Il y a deux facteurs mesurés qui influencent le CADR du produit testé :

a.      Efficacité du filtre

b.      L'air circulant à travers les filtres.

Le score CADR est calculé en mesurant à quelle vitesse un purificateur élimine les particules de l'air par rapport à la vitesse à laquelle elles tomberaient et se déposeraient naturellement sur les surfaces. Ce score est ensuite multiplié par le volume de la chambre d'essai - ce qui signifie que la taille de la chambre est inextricablement liée au score global. Si la chambre est petite et non représentative des maisons réelles, le score peut ne pas être représentatif de l'utilisation dans le monde réel.

Que pense Dyson des tests de purification ?

Les normes d'essai actuelles ne représentent pas les conditions d’utilisation et de vie réelles.

La petite taille de la chambre n'est pas représentative d'un environnement réel - à environ 30m3, elle est petite par rapport à la taille moyenne des pièces dans des maisons réelles. De plus, les maisons sont rarement équipées de ventilateurs de circulation ou de plafond intégrés. Cela signifie qu'une machine avec un CADR élevé peut avoir du mal à purifier l'air correctement lorsqu'elle est placée dans une pièce plus grande sans ventilateur de plafond. Dans certains cas, ils créent simplement une bulle d'air propre dans un coin de la pièce. Ils peinent à créer de l'air propre dans toute la pièce dans des environnements de vie réels.

La méthode d'analyse CADR peut induire les consommateurs en erreur, surtout si l'on considère que les taux CADR ne sont pas générés en mode automatique, et qu'ils sont intrinsèquement liés à la taille de la chambre d'essai.

Chez Dyson, nous pensons qu'un purificateur devrait être capable de purifier une pièce. Pour ce faire, il doit être multifonctionnel - détecter efficacement la détérioration de la qualité de l'air, capturer correctement les polluants et projeter de l'air pur dans tous les coins de la pièce. C'est la raison pour laquelle nous préconisons des tests qui évaluent les trois aspects de la purification sans nous concentrer uniquement sur la vitesse de filtration. Les méthodes d'essai actuelles qui génèrent des évaluations CADR ne tiennent pas compte de la détection intelligente ni de la projection dans toute la pièce - deux fonctions essentielles des purificateurs haute performance.

Nous croyons également que lors du choix d'une machine, les consommateurs devraient avoir toutes les données à portée de main pour comprendre la performance de n'importe quelle machine dans un environnement réel. Nos ingénieurs ont donc consacré des années au développement d'une nouvelle méthode d'essai, la POLAR (Point of Loading Auto Response), qui prend en compte la multifonctionnalité et les performances dans le monde réel.

Dyson POLAR Test

Qu'est-ce que le test POLAR ?

La méthode d'essai POLAR de Dyson représente les conditions de vie réelles.

Celle-ci évalue la capacité des appareils à éliminer les particules et les gaz nocifs, l'uniformité de la performance de purification dans toute la pièce et la projection du flux d'air. Il est essentiel que toutes les machines soient testées en utilisant leur fonction de détection automatique de la pollution, et que le test se termine lorsque le purificateur estime que l’air de la pièce est « propre » avant de s’éteindre. L'interprétation du terme « propre » par le purificateur peut alors être évaluée à la fois en termes de réduction des particules et d'uniformité dans toute la pièce.

La chambre d'essai POLAR est beaucoup plus grande que la chambre CADR, et plus représentative des environnements réels que les normes existantes ne l'imposent, avec une empreinte de 81m3 et sans ventilateur externe pour favoriser la circulation de l'air - c'est le purificateur lui-même qui doit le faire. Il est placé dans un coin de la pièce, plutôt qu'au centre, ce qui correspond à une position plus probable dans une maison. Neufs capteurs sont disposés au sein de la pièce - deux par coin à différentes hauteurs et un au centre - pour évaluer l'uniformité de la purification dans toute la pièce.

Lorsque le test commence, une quantité bien déterminée de polluants est injectée dans un coin de la chambre. Placé en diagonale par rapport à l'événement de pollution, le purificateur doit détecter la détérioration de la qualité de l'air et réagir en conséquence. Pour obtenir un score élevé, le purificateur testé doit d'abord détecter et réagir à la détérioration de la qualité de l'air, ensuite purifier efficacement et uniformément l'air dans toute la pièce, et enfin s'éteindre dès que le purificateur juge la pièce propre. La réduction des particules et l'uniformité de la purification sont mesurées à la fois.

Contact Presse

Dyson Newsroom

Les dernières nouvelles concernant Dyson

  • 1 CECED, Vacuum cleaner usage and attitudes, An online ethnographic survey in 11 European countries, N=2466, February 2018
  • 2 Sharma, D., Dutta, B. K., & Singh, A. B. (2011). Dust mites population in indoor houses of suspected allergic patients of South assam, India. ISRN allergy, 576849. https://doi.org/10.5402/2011/576849
  • 3 Luczynska, Christina; Svanes, Cecilie; Dahlman-Hoglund, Anna; Ponzio, Michela; Villani, Simona; Soon, Argo; Olivieri, Mario; Chinn, Susan; Sunyer, Jordi (2006-09-01). "Distribution and determinants of house dust mite allergens in Europe: The European Community Respiratory Health Survey II". Journal of Allergy and Clinical Immunology. 118 (3): 682–690.
  • 4 Chew, Zhang, Ho, and Lee, (1999), House dust mite fauna of tropical Singapore. Clinical & Experimental Allergy, 29: 201-206.
  • 5 Sánchez-Borges, M., Fernandez-Caldas, E., Thomas, W.R. et al. (2017), International consensus (ICON) on: clinical consequences of mite hypersensitivity, a global problem. World Allergy Organ Journal; 10, 14.
  • 6 Sporik, Richard and Holgate, Stephen T. and Platts-Mills, Thomas A.E. and Cogswell, Jeremy J. (1990), ‘Exposure to House-Dust Mite Allergen (Der p I) and the Development of Asthma in Childhood’, New England Journal of Medicine, 323(8): 502-507. Disponible sur: https://www.nejm.org/doi/full/10.1056/nejm199008233230802.
  • 7 Sarwar, Muhammad (2020), House Dust Mites: Ecology, Biology, Prevalence, Epidemiology and Elimination, IntechOpen. Disponible sur : https://www.intechopen.com/books/parasitology-and-microbiology-research/house-dust-mites-ecology-biology-prevalence-epidemiology-and-elimination.
  • 8 Wechsler, Charles J et al. (2011) ‘Squalene and cholesterol in dust from Danish homes and daycare centers’, Environmental Science & Technology, 45 (9) 3872-3879.
  • 9 Platts-Mills, T. A. E., de Weck, A. L., Aalberse, R. C., Bessot, J. C., Bjorksten, B., Bischoff, E., Bousquet, J., Van Bronswijk, J. E. M. H., ChannaBasavanna, G. P., Chapman, M., Colloff, M., Goldstein, R. A., Guerin, B., Hart, B., Hong, C. S., Ito, K., Jorde, W., Korsgaard, J., Le Mao, J., ... Wen, T. (1989). Dust mite allergens and asthma-A worldwide problem. The Journal of allergy and clinical immunology, 83(2 PART 1), 416-427.
  • 10 Testé conformément à la norme EN 60312-1 5.11, en mode Boost